Lemar

Lemar

Cette fiche, consacrée à Lemar, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de Lemar en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • Informations sur Lemar

  • Né(e) le 04/04/1978
  • Pays : Angleterre
  • Genre(s) : R&B, Soul
  • Label(s) :  Epic Records
  • Lemar voit le jour le 4 avril 1978 à Londres en Angleterre. Il fait partie des rares artistes qui décrochent, la même année, un rôle au cinéma et un Brit Award dans la catégorie « meilleur artiste urbain ». Lemar est un artiste qui réussit rapidement à se forger un nom sur la scène musicale britannique. En 2002, il participe à l'émission télévisée anglaise « Fame Academy », équivalent de la « Star Academy » en France. Lemar est apprécié par le public et remporte le concours, avant de rentrer en studio et d'enregistrer un premier album, intitulé « Dedicated ». Son premier projet sort en 2003 et génère trois singles très retentissants qui se hissent dans le top 10, « Dance (With U) », « 50/50 », dont le succès relève de la finesse des paroles et du style narratif, et « Another Day ». « Dedicated » s'écoule finalement à plus de 600 000 exemplaires, Lemar entame une grande tournée dans tout le Royaume-Uni. Après ces premiers succès, Lemar débarque avec un deuxième album en 2004, nommé « Time To Grow ».

    Avant la publication de son nouveau projet, Lemar fait ses débuts au cinéma dans « Delovely », biographie romancée consacrée à Cole Porter. A cette occasion, il se retrouve aux côtés de Robbie Williams, Alanis Morrissette et d'Elvis Costello. Pour « Time To Grow », le chanteur anglais s'entoure notamment de grands producteurs comme Brian McKnight, Soulpower, Fitzgerald Scott, Soulshock And Carlin, Brian Rawling, Steve Jervier, ou encore Best Kept Secret, ce qui lui permet d'acquérir une certaine maturité dans sa musique. Le premier single « If There's Any Justice », dont le remix voit la participation de Cassidy, remix produit par le mythique DJ et producteur new-yorkais Ron G (B2K, Michael Jackson, Mary J Blige, Fat Joe), reflète clairement les ambitions de Lemar et affirme son assurance. Produit par Brian Rawling, « If There's Any Justice », contient des sonorités symphoniques assez mélancoliques, un arrangement dans le style des années 70, avec cordes et cuivres, signé Jerry Hey (Earth Wind And Fire, Michael Jackson, George Benson).

    Se rapprochant de l'atmosphère de « If There's Any Justice », la chanson « Soul Man », produite par Fitzgerald Scott, reflète également parfaitement la sensibilité du chanteur anglais. Aussi, dans « Time To Grow », Lemar garde la même approche pour plusieurs titres r'n'b, que son très retentissant « 50/50 », essence même de sa personnalité. « Don't Give I Up » s'adresse à une jeune fille que l'on force à avoir des rapports sexuels, alors qu'elle ne se sent pas prête. « Call Me Daddy » traite du drame des fausses couches et de ce que l'on éprouve dans cette situation. Lemar travaille avec des artistes britanniques, mais aussi avec le producteur, auteur et artiste r'n'b américain Brian McKnight, celui-ci apportant sa contribution sur « Maybe Just Maybe ». Toujours en 2004, Lemar assure la première partie de quatre des concerts de Justin Timberlake à « Earls Court ».