Daniel Powter

Daniel Powter

Cette fiche, consacrée à Daniel Powter, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de Daniel Powter en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • Informations sur Daniel Powter

  • Né(e) le 25/02/1971
  • Pays : U.S.A.
  • Genre(s) : Pop
  • Label(s) :  Wea
  • Daniel Powter est originaire de la Vallée de l'Okanagan en Colombie Britannique au Canada, au U.S.A. Influencé par sa mère pianiste, il apprend très jeune à jouer du violon. A cette époque, Daniel Powter passe la majorité de son temps à répéter avec sa mère, qui l'accompagne au piano. Participant peu aux activités extrascolaires, ses camarades se moquent souvent de lui et de son étui à violon. Mais, c'est sans compter sans sa conviction profonde d'être un artiste. Toutefois, une bagarre de trop à la sortie d'un concours de jeunes talents à l'école, Daniel Powter renonce à continuer le violon. Sans pourtant abandonner la musique, il se tourne rapidement vers le piano et découvre la collection musicale de ses parents, Fleetwood Mac, les artistes de la Motown, Duran Duran et surtout Prince, dont il est fan, sont autant de styles et d'artistes dont il s'imprègne pendant sa jeunesse.

    Vers la fin de ses études au lycée, Daniel Powter lance son premier groupe qui ne connaît pas un grand succès, ses premiers pas sur scène seront effrayants. Après un deuxième passage sur scène plus réussi, Daniel Powter décide de se consacrer entièrement à la musique. Il écrit un opus et remporte un concours radio se déroulant à Victoria en Colombie Britannique. A la fin de ses études de lycée, il est admis au « Frant MacEwan College » à Edmonton pour poursuivre des études musicales. Au bout de deux ans, lassé par des études théoriques trop éloignées de ses volontés profondes, Daniel Powter décide d'arrêter ses études et de s'installer à Vancouver, où il rencontre Jeff Dawson. Très rapidement, ils composent tous les deux de nombreux textes ainsi que les musiques. Après un travail intensif, ils envoient plusieurs démos à de nombreux directeurs artistiques très enthousiastes de rencontrer Daniel Powter pour une audition.

    Toujours effrayé par le public, ses auditions sont un échec, alors il rentre à Vancouver. Puis, il rencontre Gary Stamler qui transmet sa démo à Tom Whalley, PDG de Warner Bros Records, qui le signe. Daniel Powter rencontre alors Mitchell Froom, avec qui il produit plusieurs titres. Daniel Powter, Jeff Dawson et Mitchell Froom travaillent alors sur le premier album éponyme. En 2005, propulsé par la notoriété d'une marque de soda qui choisit « Bad Day » pour sa campagne publicitaire, le premier projet de Daniel Powter est publié en France. Rapidement le titre « Bad Day » conquit le classement des meilleures ventes et impose Daniel Powter comme un nouvel artiste à part entière.