Chris Rea

Chris Rea

Cette fiche, consacrée à Chris Rea, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de Chris Rea en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • Informations sur Chris Rea

  • Né(e) le 04/03/1951
  • Pays : Angleterre
  • Genre(s) : Pop
  • Label(s) :  Warner Music France
  • Chris Rea est né le 4 Mars 1951 à Middlesbourgh en Angleterre. Il grandit au milieu d'influences familiales diverses, son père est d'origine italienne et sa mère est yougoslave. Considéré plus tard comme un virtuose, Chris Rea achète sa première guitare à l'âge de 19 ans. Peu passionné par l'école, il préfère écouter de la musique avec ses copains plutôt que d'étudier. Il découvre les mélodies de Jo Walsh qui lui révèlent rapidement son envie de se consacrer à la musique. En 1973, Chris Rea rejoint le groupe local Magdalene, où l'ex-chanteur intègre la formation Deep Purple. Magdalene devient Beautiful Losers et malgré qu'il soit consacré meilleur nouveau groupe de l'année par la « Melody Maker Competition », il n'obtient pas de contrat avec un producteur. En 1977, Chris Rea quitte le groupe et décide de continuer en solo. En 1978, il réalise son premier single « Fool (If You Think It's Over) », qui sort en Angleterre et aux U.S.A., extrait de son premier album « Whatever Happened To Benny Santini ? ».

    Ce disque, qui se compose de dix titres, devient disque d'or aux U.S.A. Fort de ce succès, Chris Rea concentre toutefois la majeure partie de sa carrière suivante en Europe. Alors, il aligne les sorties à un rythme régulier et très rapproché. En 1979, il produit l'album « Deltics », qui contient onze titres mélodieux comme « Twisted Wheel » ou encore « Diamonds ». En 1980, il publie un nouvel opus qui s'intitule « Tennis ». En 1981, il arrive avec un album éponyme de onze titres, dont « Goodbye Little Columbus » et « Do It For Your Love ». En 1983, Chris Rea revient avec le disque “Water Sign”, qui inclut les titres “I Can Hear Your Heart Beat” et “Out Of The Darkness”. En 1984, il publie l'album « Wired To The Moon », avec neuf titres dont un très évocateur, « Touche D'amour ». En 1985, il lance l'opus « Shamrock Diaries », dont est extrait le très retentissant « Joséphine », re-samplé dans les années 90 par le groupe SuperFunk.

    En 1986, Chris Rea continue son ascension avec le disque « On The Beach », qui fait également figure de premier extrait. En 1987, « Dancing With Strangers » arrive dans les bacs. Compositeur prolifique pendant près de dix années, Chris Rea publie en 1988, une première compilation de ses tubes qui s'intitule « New Light Through Old Windows ». En 1989, il sort un nouvel album « The Road To Hell » très largement acclamé, puis le disque « Auberge » en 1991. Le rythme effréné des sorties continuent avec en 1992, un nouvel opus « God's Great Banana Skin » qui se compose de onze nouveaux titres originaux et en 1993, « Espresso Logic ». En 1994, Chris Rea lance son premier best of, qui offre un condensé de ses seize meilleurs titres sur un disque et le bonus « Three Little Green Candles ». En 1996, après une pause de deux années, il revient avec un nouvel album original de douze titres qui s'appelle « La Passionne ».

    En 1998, il publie « Blue Café » puis « The Road To Hell Part 2 » en 1999. Au total, ce n'est pas moins de 19 albums qui représentent plus de 22 millions de disques vendus. Peu familier des shows à l'américaine, Chris Rea reste toujours assez discret pendant la décennie 90, alors que sa discographie est en pleine effervescence. Il commence le troisième millénaire avec cette même volonté et revient en 2000, avec un nouvel opus « The King Of The Beach », qui comprend treize nouvelles créations. En 2001, Chris Rea sort un album best of qui reprend ses vingt ans de carrière et qui offre seize titres et un inédit « Saudade » Part 1 And 2, en hommage au coureur de formule 1 Ayrton Senna. En 2002, après quelques problèmes de santé, il lance le disque « Stony Road », empreint de soul et gorgé de blues. En 2004, fort de son succès, Chris Rea poursuit sa carrière avec un nouvel opus, qui s'intitule « Blue Jukebox ».