Snoop Dogg

Snoop Dogg

Cette fiche, consacrée à Snoop Dogg, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de Snoop Dogg en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • Informations sur Snoop Dogg

  • Né(e) le 20/10/1971
  • Pays : U.S.A.
  • Genre(s) : Hip-Hop, R&B
  • Label(s) :  Barclay
  • Calvin « Cordozar » Broadus aka Snoop Dogg, surnommé Snoop par sa mère, voit le jour le 20 octobre 1971 à Long Beach en Californie aux U.S.A. Deuxième d'une famille de trois enfants, Snoop Doggy Dogg fréquente l'église baptiste locale, où il joue du piano et chante dans une chorale de jeunes. A l'âge de 15 ans, il déménage avec sa famille à North Long Beach, passe ses années collège et commence à donner des concerts de rap à l'école. A 18 ans, il se fait arrêter par la police pour possession, vente de cocaïne et se retrouve condamné à un an de prison. Pendant ce temps, il se réfugie dans la musique et rappe les histoires des détenus. A sa sortie de prison, il rencontre Warren Griffin III alias Warren G, Nathaniel Dwayne Hall aka Natt Dogg et crée un groupe, Three The Hard Way. Le trio, qui se compose de Nate Dogg, de Warren G et de Snoop Doggy Dogg, est renommé 213 et enregistre rapidement ses premières démos.

    En 1990, Warren G donne une cassette de Snoop Doggy Dogg, à son demi frère Dr Dre. Satisfait du flow et du style de Snoop Doggy Dogg, Dr Dre lui propose de signer un contrat sur le label Death Row Records, créé en 1992 par Dr Dre et par Suge Knight. Il participe au morceau « Deep Covers » avec Dr Dre, sur la Bande Originale du film qui porte le même nom. En fin d'année 1992, Dr Dre sort son album « The Chronic », dans lequel Snoop Doggy Dogg participe activement à une dizaine de titres. Ce disque arrive numéro un des charts r'n'b, se retrouve triple album de platine et meilleure vente d'un album hip-hop de toute l'histoire. En fin d'année 1993, ce dernier publie son premier album solo « Doggystyle », produit en intégralité par Dr Dre. Ce disque, qui est un succès, offre les bombes « What's My Name », « Gin And Juice » et « Doggy Dogg World ». En fin d'année 1994, Snoop Doggy Dogg arrive avec son premier court métrage « Murder Was The Case ».

    La vidéo s'accompagne d'une Bande Originale de film produite par Dr Dre, avec des titres comme « Murder Was The Case » (Remix), « Natural Born Killaz » de Dr Dre et d'Ice Cube, et des apparitions du Tha Dogg Pound, de Dany Boy, de Jewell et de Dj Quick. Ensuite, il pose sur les Bandes Originales de film de Death Row Records, ainsi que sur les albums de Warren G en 1994, de Tha Dogg Pound en 1995 et de 2pac en 1996. Cette même année, Snoop Doggy Dogg sort son deuxième opus « Tha Doggfather » pour ensuite quitter Death Row Records en 1997, après que No Limit Records, le label South Side de Master P, rachète son contrat à Death Row Records. Snoop Doggy Dogg se rebaptise Snoop Dogg pour son arriver chez No Limit Records et en 1998, il sort son troisième album « Da Game Is To Be Sold, Not To Be Told », qui ne connaît pas le succès des deux précédents de Death Row Records.

    Les productions de Meech Wells et de Master P sont assez médiocres et le style South Side diffère du style West Coast. Même les singles « Still A G Thang » et « Woof » ne parviennent pas à vendre davantage l'album. En 1999, Snoop Dogg retrouve Dr Dre qui produit trois titres, dont « Bitch Please » (Featuring Xzibit et Nate Dogg), sur son quatrième opus « Topp Dogg ». Artistiquement, le disque très réussi rassemble des invités prestigieux, variés et de très bons instrumentaux de la West Coast. Dr Dre accompagne Snoop Dogg sur le deuxième single « Just Dippin » et le 213 apparaît au complet sur le titre « Don't Tell », avec également Jewell et Mauseburg. C-Murder, Master P, Mr Magic, Silkk The Shockler, Mystikal et tous les rappeurs de la famille No Limit sont présents sur l'album. En 2000, Tha Eastsidaz, le trio de Long Beach, formé de Goldie Loc, de Snoop Dogg et de Tray Dee, publie le disque assez étonnant dans le style West Coast, « Snoop Dogg Present Tha Eastsidaz ».

    La même année, le cinquième album solo « Tha Last Meal » de Snoop Dogg arrive dans les bacs. Le premier single sur une production de Timbaland s'intitule « What's My Name ? » (Part II) et le deuxième « Lay Low », voit les participations de Goldie Loc, de Tray Dee, de Kokane, de Butch Cassidy, de Master P et de Nate Dogg. Pour ce disque, dont la moitié est co-écrite et produite par Dr Dre, les featurings sont nombreux. Snoop Dogg travaille avec Eve sur « Ready 2 Ryde » et avec Nate Dogg, The Lady Of Rage, MC Ren et Ice Cube sur la tuerie « Set It Off », produite par Timbaland. En 2001, Snoop Dogg débarque avec son premier best of, qui rassemble ses meilleurs titres enregistrés chez Death Row Records entre 1992 et 1997. Le disque, qui se compose de huit succès et de huit morceaux inédits ou remixés, est signé sous le label Death Row Records.

    « What's My Name ?”, “Gin And Juice”, “Doggy Dogg World”, “Ain't No Fun”, “Vapors”, “Ain't Nuthing But A G Thang”, ainsi que les remixs de “Murder Was The Case”, de “Snoop Bounce” et des titres inédits comme “Midnight Love” et “Eastside”, figurent dans ce best of. Indépendant, Snoop Dogg publie une compilation “Snoop Dogg Presents Doggystyle Allstars : Welcome To Tha House”, qui regroupe des morceaux des principaux artistes de son label tels E-White, Latoya Williams et Mr Kane. A cette occasion, des invités prestigieux comme Nate Dogg, The Lady Of Rage et Warren G sont présents. La même année, il lance une autobiographie, commence à s'intéresser au cinéma et apparaît notamment dans « Training Day », avec Denzel Washington. En 2002, Snoop Dogg sort son sixième album solo « Paid Tha Cost To Be Da Bo$$ » sur son label Dogghouse Records.

    Pour ce qui est des featurings, les artistes signés sur son label apparaissent et des rappeurs de la côte est, tels que Jay-Z et Redman, ainsi que des producteurs de la côte ouest comme Just Blaze, sont présents. Nate Dogg et Warren G participent également à ce disque, par contre aucune production de Dr Dre ni d'apparition d'Xzibit ou d'Eminem figure. Snoop Dogg change radicalement de style et explore le r'n'b, avec des morceaux comme « Ballin' », « Beautiful », « I Believe In You » et « I Miss That Bitch ». En plus de cette partie de l'album, le hip-hop figure sur les sons « The One And Only », « Lollipop » et « From Long Beach 2 Brick City ». En fin d'année 2003, Tha Row Records, dirigé par Suge Knight et Kurupt, publie « Tha Dogg », un volet de « The Best Of The Works », avec les plus gros succès de Snoop Dogg.

    En 2004, Snopp Dogg sort son septième album solo « R And G », qui inclut le single « Drop Hit Like It's Hot » avec Pharell Williams. Malgré quelques sonorités funk, cet opus offre un style tourné vers le r'n'b, la pop et le hip-hop, un style unique adopté par Snoop Dogg.