The Money Penny Project

Cette fiche, consacrée à The Money Penny Project, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de The Money Penny Project en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • Ecouter The Money Penny Project

  • Informations sur The Money Penny Project

  • Pays : France
  • Genre(s) : Electro, Trip-Hop, Hardcore
  • Benoit Bollini, aka The Money Penny Project, est originaire de Paris et s'installe à Grenoble en 1991, pour poursuivre des études d'ingénieur informaticien à l'Institut Polytechnique. A cette même époque, épris de musiques électroniques, il décide d'investir dans du matériel professionnel et commence à composer avec un ami grenoblois. Sous le nom de XMF, Benoit Bollini et son comparse Michel Amato (The Hacker) composent une techno hardcore très dure et froide. Il en découle la création du label Experimental Fear Records, qui devient rapidement un des labels de techno hardcore les plus pointus de la scène française. Quant au live XMF, il tourne beaucoup et apparaît comme un des meilleurs lives européens. Dans un autre style techno, Benoit Bollini, sous le nom de James Moriarti, compose deux morceaux sur le label Ozone de l'artiste Kiko (Funky Data And Sinema) « The Mother Ship Ep Ozone 2.5 » et signe avec Michel Amato « Interface 03 », ainsi qu'un morceau inédit sur la compilation « Biomechanik » du dj français Manu Le Malin.

    Durant l'année 1996, il commence à composer des morceaux trip-hop et crée The Money Penny Project. Son premier disque sur le label français Pulp Flavor Recordings est remarqué par James Lavelle manager, du célèbre label anglais Mo' Wax, qui lui propose de remixer le deuxième volet du tube mondial « Clubbed To Death ». Quant au label anglais Nuphonic, il propose de licencier son titre « Clarisse C » et de le faire remixer par le célèbre musicien anglais Andrew Weatherhall (Sabres Of Paradise, Two Lone Swordsmen). En 1997, le projet sort, un deuxième disque qui s'intitule « Delicatessen » suit sur le label Pulp Flavor et un album est publié en 1999. Plus de dix mille exemplaires sont vendus en Europe via un réseau indépendant. C'est un succès et dans les presses françaises spécialisées, « Les Inrockuptibles » et « Magic ! » soutiennent alors avec enthousiasme The Money Penny Project. Benoit Bollini partage avec Cassius « Le Tone et Bang Bang », la couverture de Magic en 1999 dans le numéro spécial consacré à la nouvelle génération électronique.

    Après plusieurs articles et couvertures dans la presse et un succès remarqué en Europe, plusieurs publicitaires commencent à s'intéresser à la musique de The Money Penny Project. Elle agrémente plusieurs publicités comme celle de Peugeot pour la 206 Millénium, Euro RSCG Betc choisit le morceau « French Is Beautifull » pour introduire la nouvelle identité de l'entreprise française Peugeot dans le nouveau millénaire. La même année, Benoit Bollini remixe le thème de la Techno Parade française, « Music Make Me Dance » des djs David Chong et Dee Nasty. Dans la foulée, la nomination au premier Music Net Awards suit, Benoit Bollini est récompensé Meilleur Artiste Révélation Musique Electronique, choisi par le public et par le magazine « Magic ». Le fabriquant de matériel de ski français Rossignol adopte de son côté le morceau « Projection Privée », pour une campagne de publicité diffusée avant la série culte « Friends ».

    Parallèlement, se déroule la réalisation du clip underground du titre AFX, qui est projeté en avant première au centre culturel « Beaubourg » à Paris en 2000. La même année, Benoit Bollini, fasciné par la mise en scène, réalise le spectacle du cinquantenaire de l'office national des logements publics de l'Isere, OPAC 38. Ce spectacle son et lumière a mis en scène le château de Vizille, musée français de la résistance. Dans le domaine de la communication, Emery, constructeur de fixation de snow-board, commande à The Money Penny Project une musique pour sa nouvelle identité à l'occasion du salon mondial du snow-board en 2001 à Zurich en Suisse. En 2001, Benoit Bollini met en scène, avec l'aide du danseur Yves Razianoff, un évènement sur deux jours qui regroupe sur le campus 200 danseurs, des vidéos projetées sur l'amphithéâtre Louis Veil et une performance musicale électronique live.

    Parallèlement, Benoit Bollini créé le projet The Futurist, signé sur le label français UWE du dj parisien Laurent Ho. Le premier maxi « This Is Oldschool » est très bien reçu par la scène techno. Il travaille ensuite sur plusieurs remixs, dont celui du groupe de pop français Autour De Lucie, « Je Reviens », qui apparaît dans un album de remixs où figurent aussi les artistes Sporto Kantes et Gonzales. Les remixs de Demon « You Are My High » et « Le Peuple De L'herbe » sortent également la même année. Un peu plus tard, Benoit Bollini compose pour la compilation « Fashion TV », un titre inédit « Marie Lou », où se côtoient les artistes Moby, Laurent Garnier, Kruder et Dorfmeister.