Modern Talking

Modern Talking

Cette fiche, consacrée à Modern Talking, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de Modern Talking en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • Informations sur Modern Talking

  • Pays : Allemagne
  • Genre(s) : Pop, Dance
  • Label(s) :  BMG France
  • Dieter Bohlen voit le jour le 7 février 1954, à Oldenburg en Allemagne. A l'âge de 12 ans, passionné par la musique et notamment par les Beatles, il réalise sa première composition, « Viele Bomben Fallen », qui s'inspire du style de Bob Dylan. A 21 ans, il étudie l'économie d'entreprise et se produit avec son groupe Da Capo, dans des fêtes villageoises de la région de Hessen. Dans certains clubs d'étudiants, il joue également avec la formation aux tendances rock/jazzy, Aorta. Par la suite, Dieter intègre un troisième groupe, Mayfair, dans les environs de Göttingen. En 1977, il pénètre pour la première fois dans un studio d'enregistrement. Le duo Monza, qui naît de Dieter et de son ami d'enfance Holger, enregistre deux titres : « Heisse Nacht In Der City » et « Hallo Taxi Nr. 10 ». En 1978, Dieter signe un contrat avec la maison de production de Hambourg, Intersong.

    En 1980, il interprète son premier titre sous le pseudonyme Steve Benson, « Don't Throw My Love Away ». Le succès n'est pas encore au rendez-vous, mais il se fait un nom dans la profession, en tant que compositeur et producteur. En 1982, l'album de Ricky King, « Happy Guitar Dancing » est le premier disque d'or. Encouragé, Dieter présente par la suite son titre qui ne se propulse pas toutefois dans les charts, « Hale Hey Louise », sous le pseudonyme Sunday. L'or récolté grâce à l'album de Roland Kaiser, « Gefühle Sind Frei » ne suffit pas à Dieter, qui veut interpréter ses propres chansons. En 1983, il produit la version allemande de la chanson « Pick Up The Phone » du chanteur français David, « Was Macht Das Schon ». Les collaborateurs de chez Intersong recherchent un chanteur et c'est à cette occasion que Dieter rencontre Thomas Anders, sous contrat chez Hansa à Berlin. L'aventure commence : la grande histoire du groupe Modern Talking.

    Bernd Weidung alias Thomas Anders est né le 1er mars 1963, à Münstermaifeld près de Koblenz. En 1980, il sort son premier album, « Judy ». La même année, il entreprend avec Thomas Ohrner une tournée allemande de quinze jours, dans de grandes salles et arrive avec trois autres titres : « Du Weinst Um Ihn », « Es War Die Nacht Der Ersten Liebe » et « Ich Will Nicht Dein Leben ». En 1983, Thomas Anders apparaît dans les charts allemands et vend plus de 30 000 exemplaires de « Endstation Sehnsucht » en 1984. Finalement, quelques temps après, Dieter Bohlen et Thomas Anders forment le duo Modern Talking. Dieter s'occupe des chansons, des textes, des arrangements, de la production et Thomas ajoute sa voix. La même année, le titre « You're My Heart, You're My Soul » sort dans les bacs et ne connaît pas le succès attendu.

    Le passage du clip de Modern Talking à l'émission « Formel 1 », la première télévision à « Tele-Ilustrierte » apporte à Modern Talking, un énorme succès dans toute l'Europe. En 1985, « You're My Heart, You're My Soul » apparaît pour la première fois dans les charts allemands. La Belgique, le Danemark, la Finlande, la France, Israël, l'Autriche, le Portugal et la Suisse offrent le sommet de leurs hit-parades. La deuxième place leur est décernée en Espagne et en Afrique du Sud, la troisième en Suède, la quatrième au Pays-Bas, la neuvième en Italie et le Japon ouvre la porte du top 20 au duo. La même année, le deuxième single, « You Can Win If You Want » sort et le premier album arrive, « The 1st Album ». Par la suite, Modern Talking explose avec « Cheri, Cheri Lady » extrait du deuxième album, « Let's Talk About Love », « Brother Louie » et « Atlantis Is Calling (S.O.S. For Love) » extraits du troisième album, font un tabac.

    Finalement, tous les trois restent plus de trois mois dans les hit-parades en Allemagne. En 1986, la dernière apparition du groupe dans sa formation originale remonte à la fin de l'année, pour la tournée « Formel 1 » avec d'autres stars comme Sandra. La même année, Dieter planche depuis longtemps déjà au futur sans Thomas Anders et en studio, il prépare d'autres titres à sortir, mais avec d'autres musiciens, un nouveau son et un nouveau projet. Le single « Geronimo's Cadillac » sort, extrait du quatrième album « In The Middle Of Nowhere », mais ne parvient pas jusqu'au sommet des charts. En 1987, c'est le déclin de Modern Talking même si la même année, le cinquième album voit le jour sous le nom de « Romantic Warriors » et le sixième, qui s'intitule « In The Garden Of Venus ».

    Quelques temps après, Dieter présente le premier single, « Sorry Little Sarah » de son nouveau groupe, Blue System. La même année, le premier album de Blue System, « Walking On A Rainbow » sort. En 1988, le deuxième single de l'album « Body Heat » est publié, « My Bed Is Too Big » ainsi que le troisième, qui s'intitule « Under My Skin ». Le guitariste Joachim Vogel, le batteur Frank Otto, la chanteuse background Jeannie Dupuy et Dieter font leur première apparition en public et en 1990, un nouveau single de Blue System voit le jour : « 48 Hours ». En 1998, Modern Talking revient l'album, "Back For Good", qui mêle ses anciens tubes et de nouvelles versions. Il renoue encore une fois avec le succès en France. En 2002, le dernier best of du groupe est édité, avant que Thomas Anders ne décide de repartir en solo.