Abd Al Malik revient avec du lourd

Abd Al Malik revient avec du lourd

Abd Al Malik, le mari de Wallen fait son grand retour avec un nouveau single, titré « C'est Du Lourd ! », un peu plus de deux ans après « Gibraltar ». Présentée aux radios ce 12 septembre, cette nouvelle chanson est la première issue de son nouvel album studio, baptisé « Dante », à paraître le 10 novembre sur Polydor. Après le succès incontesté de son deuxième album studio, vendu à plus de 250 000 exemplaires à ce jour, l'artiste français d'origine congolaise enfonce le clou, spirituellement, musicalement et éthiquement. Pour « Dante », Abd Al Malik a réussi la prouesse de fédérer les genres et d'offrir aux amateurs de musique, une fois de plus, un nouveau projet d'une très grande qualité. Le mari de l'interprète de « Business » a signé l'ensemble des textes de ce nouveau conte urbain, porté par les arrangements soyeux, acoustiques aux accents jazz de Régis Ceccarelli.

Gerard Jouannest, compositeur légendaire, pianiste de Jacques Brel, compagnon de scène et époux de Juliette Gréco, et Bilal ont écrit les mélodies sur lesquelles Abd Al Malik a posé ses mots. Alain Goraguer arrangeur orfèvre des disques historiques de Serge Gainsbourg, a écrit des arrangements enregistrés « à l'ancienne ». Tout l'orchestre dans le studio, Gerard Jouannest au piano et Abd Al Malik devant le micro et tout le monde enregistre ensemble, en deux prises au maximum. « Dante » est une somptueuse collection de treize titres originaux mixés par Gary Noble (Amy Winehouse, Nas, Kanye West). « C'est Du Lourd ! », le premier extrait composé par Gerard Jouannest est une éclatante leçon de vie à la portée universelle, dans laquelle Abd Al Malik entend « montrer la force et la richesse de la culture française ». « Pour faire du lien, pour dire d'où je viens et ce que je suis », le slammeur français a également enregistré « Roméo Et Juliette », une fable morale d'aujourd'hui, avec la scandaleuse, l'outrageante, l'infiniment libre Juliette Gréco qui, comme lui, a bouleversé l'idée que les conservateurs se faisaient de la musique populaire.

Abd Al Malik ne cache pas son ambition « d'être dans la dynamique de mes héros, Brel et les autres ». Cela ne veut pas dire qu'il se proclame à leur niveau, mais qu'il entend « montrer la force et la richesse de la culture française ». La France est au centre de « Dante », la France des gamins de toutes couleurs qui retissent chaque jour le drapeau tricolore avec le courage du quotidien, la France de Gilles Deleuze, de Jean-Paul Sartre, d'Albert Camus et d'André Malraux, la France des destinées assumées avec l'échine bien droite et le sens des responsabilités. « Je suis fondamentalement patriote, au sens de Sartre. C'est la culture qui détermine le politique, la culture qui trace le sillon, la culture qui porte le drapeau, la culture qui dit : 'voici ce que nous sommes' », a insisté Abd Al Malik. L'artiste français est le premier depuis des lustres à faire entendre la langue alsacienne dans « Le Conte Alsacien », avec l'immense Jean-Louis Matinier à l'accordéon.

Il y a également ce sample de la voix de Serge Reggiani dans « Le Marseillais », son hommage à Claude Nougaro dans « Paris », mais également sa réflexion sur la poésie et le message de l'immense poète français des Antilles dans « Césaire ». Enfin, avec sa femme Wallen, il a écrit « Raconte Moi Madagh » avec en tête leur admiration commune pour Thom Yorke. « Dante » est la suite de « Gibraltar », paru en juin 2006 sur Polydor. Le deuxième album studio du slammeur français avait été élu « album de musiques urbaines de l'année » aux Victoires de la Musique 2007.

Réaction sur cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette information musicale.
Soyez le premier à réagir en donnant votre avis !