Exclusif : Les Déesses se confient à la rédaction de Musique-radio.com

Exclusif : Les Déesses se confient à la rédaction de Musique-radio.com

Suite à l'actualité publiée le 19 avril, Les Déesses, ce vrai souffle rafraîchissant venu du soleil présente leur fruité et estival premier album aux délicieuses tonalités afro-zouk, « Saveurs Exotiques » devrait sortir le 9 juillet sur M6 Interactions. La première saveur de ces « Saveurs Exotiques » est un zouk influencé de r'n'b, « On A Changé » s'annonce comme le hit de l'été. Proposé aux radios depuis le 3 avril, le CD single de « On A Changé » est reporté au 25 juin. Cette année sera riche en événements pour Les Déesses, une première tournée en Afrique et dans les îles est prévue. Elle sera suivie d'une série de concerts en France. Les Déesses sont jeunes, jolies et déterminées. Métisses, originaires des Antilles et d'Afrique, Edene, Lylah et Philypa se sont rencontrées sur des casting passés ensemble.

A l'âge de 19 ans, Lylah, leader du groupe, est une perle rare telle Vénus (Déesse romaine de la Beauté et de l'Amour), qui laisse une trace indélébile sur son passage. Sa voix sucrée et chaude est un don qui révèle parfaitement sa personnalité. Les Déesses c'est également Edene, âgée de 21 ans, une fonceuse toujours prête à innover. Comparable à Diane (Déesse romaine de la Chasse et des Animaux), sa beauté et son charisme lui confèrent une aisance particulière sur scène. Enfin, une troisième membre compose Les Déesses, il s'agit de Philypa, elle a également 21 ans. Philypa incarne la sagesse comme Minerve (Déesse romaine de la Sagesse, des Sciences et des Arts). Douce et réservée, elle se dévoile complètement lorsqu'elle monte sur scène.

De ces rencontres sont nées une amitié et une passion commune pour la musique et la danse. « On s'est rencontré il y a trois ans avec Lylah et deux ans avec Philypa. Il y a eu de suite un bon feeling entre nous », a expliqué Edene, à la rédaction de Musique-radio.com. « On a toutes les trois les mêmes influences musicales, un mélange de soul, reggatone et oriental. On est fans de Ciara, Christina Aguilera et Beyonce. Comme il y a beaucoup de monde sur le marché de la musique, on s'est dit que l'union faisait la force et on a alors décidé de créer le groupe. Quant au nom du groupe, il vient d'une blague de la production. C'est resté ! ». Et Philypa de dire : « Après avoir créé notre groupe, on a démarché un producteur africain qui était sur Paris. Il nous a composé des chansons et nous a présenté le label WUMB (World Urban Music Black) ».

Les Déesses, ces trois jeunes princesses des tropiques ont pour référence les Destiny's Child ou les Pussycat Dolls. Elles se révèlent tout naturellement dans un genre qu'elles connaissent bien, l'afro-zouk, et sont influencées par des artistes tels que Kassav', Slaï, Magic System, Princess' Lover où même Jane Fostin. Pour leur premier album, « Saveurs Exotiques », Kaysha (qui a lancé les carrières de Lynnsha, Teeyah et Elizio, et qui a travaillé avec Jean Michel Rotin, K-Reen et Passi) leur a concocté des morceaux aux accents zouk, coupé-décalé et reggaeton, une façon pour Les Déesses d'apporter du renouveau au zouk traditionnel. Parmi ces maîtres en la matière, on compte le rappeur Kamnouze (Facteur X) et Anofella (alter ego de Kaysha en tant que parolier), qui ont écrit les textes de leur premier projet.

Du côté des participations, on retrouve des artistes tels que Ben J des Neg' Marrons, Singuila et Papa Tank. « Saveurs Exotiques » est résolument rempli de soleil, d'exotisme et de bonne humeur, un premier projet pour lequel Les Déesses ont donné leur avis sur le choix des textes. « Dans cet album nous voulions exprimer les confidences des maux que peuvent avoir les jeunes filles, mais aussi parler d'amour et d'amusement », a confié Edene, à Musique-radio.com. « Cet album c'est comme un rayon de soleil, on l'a fait pour que les gens puissent danser et profiter du soleil ! », a continué Philypa. « On A Changé », premier single tiré de « Saveurs Exotiques », est un zouk teinté de r'n'b et enflammera les dancefloors cet été. Sur scène, la danse se mêle à la chanson. Les déhanchements des îles accompagnent parfaitement les mélodies exotiques.

Pour cela, Les Déesses ont fait appel à un chorégraphe de talent. Une tournée en Afrique et dans les îles est prévue, et l'idée ravie déjà Edene, Lylah et Philypa. « On est assez anxieuses d'aller là-bas mais très pressées aussi. Apparemment nous sommes très attendues », ont confié Les Déesses, à la rédaction de Musique-radio.com. Elle sera suivie d'une tournée à travers toute la France. Et même si faire carrière dans la musique n'est pas chose facile tous les jours, leur avenir, elles le voient évidemment dans la musique. « C'est un dur métier, je ne pensais avant que ça pouvait être si dur, comme passer des journées entières en studio, de l'extérieur les gens ne s'imaginent pas à quel point il faut travailler », a expliqué Philypa, à Musique-radio.com. « Mais on se donne à fond, on écoute les critiques constructives ».

« On vit au jour le jour, on espère un deuxième album, on travaille dur pour ça. Notre objectif est de réussir en tant que groupe et on veut prouver que l'on n'est pas un groupe fabriqué », a continué Edene. En conclusion, Edene, Lylah et Philypa remercient toutes les personnes qui les soutiennent dans leur passion, une force qui leur donne encore plus envie de travailler.

Nouveauté à écouter dans le « Carte Blanche » sur Musique-radio.com : Les Déesses - « On A Changé »

Ecouter le « Programme M' » sur Musique-radio.com

Ecouter le « Millenium » sur Musique-radio.com

Mentions Légales

Réaction sur cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette information musicale.
Soyez le premier à réagir en donnant votre avis !