Sleepy Brown "Mr. Brown" : premier album le 2 octobre en France

Sleepy Brown "Mr. Brown" : premier album le 2 octobre en France

Le chanteur et compositeur américain Pat « Sleepy » Brown, aka Sleepy Brown, arrive dans l'hexagone avec son premier album sur Purple Ribbon/Virgin Records, intitulé « Mr. Brown », dont la sortie est annoncée pour le 2 octobre prochain sur Virgin Music. En son temps, James Brown a rendu hommage aux percussions. 35 ans plus tard, c'est au tour de Sleepy Brown, star de la soul issue du fameux collectif d'Atlanta Dungeon Family, de rendre hommage, cette fois aux femmes. « Je voulais juste écrire un disque doux que les femmes aussi puissent apprécier », a expliqué Sleepy Brown.

« J'avais l'impression que la plupart de la production r'n'b actuelle s'adressait plutôt aux clubs, je voulais créer quelque chose qui s'écarte de ces sentiers battus ». Mission accomplie avec « Mr. Brown », son premier album sur Purple Ribbon/Virgin Records. Des sons doux, sensuels, une voix de crooner travaillée, mais aussi des paroles réfléchies et sensibles, « Mr. Brown » réussit l'habile mariage d'un son d'avant-garde et d'un retour aux sources assumé vers Al Green et Marvin Gaye. « Margarita », ce premier single produit par les Neptunes et featuring Pharrell Williams traduit bien l'impression raffinée qui se dégage de « Mr. Brown ».

Un bongo bien senti, des envolées d'orgues et des battements de mains accompagnent la voix onirique de Sleepy Brown et le refrain contagieux de Pharrell Williams, créant ainsi une pop-soul vintage. Il semble que l'artiste qui se cache derrière le succès de Outkast et TLC soit bientôt récompensé en son nom. Mais le succès de Sleepy Brown n'est pas le fruit du hasard. C'est en rencontrant les autres membres du collectif de production Organized Noize, à la fin du lycée, que Sleepy Brown, dont le père était membre du groupe de funk Brick, fait ses premiers pas dans l'industrie sous la bannière du prédécesseur de Outkast/Dungeon Fam, Society Of Soul.

« La formation de ce groupe n'était pas vraiment planifiée, c'était juste l'évolution naturelle de ce que nous faisions à l'époque », a expliqué Sleepy Brown. Leur premier morceau, sorti en 1992 sur LaFace Records, échoue à séduire les classements en tous genres mais leur ouvre la voie pour faire écouter à LA Reid une démo d'un duo, Outkast. Sleepy Brown, avec ses acolytes Rico Wade et Ray Murray, contribue à produire en intégralité les deux premiers albums, « Southernplayalisticadillacmuzik » et « Atliens », plusieurs fois disques de platine.

C'est ainsi qu'ils façonnent le son du hip-hop du Sud des Etats-Unis. Ce n'est pas tout, Sleepy Brown s'investit complètement, chantant sur plusieurs morceaux. Même si Outkast produit eux-mêmes la majeure partie de leurs trois albums suivants, Sleepy Brown et ses acolytes contribuent aux titres de chacun d'entres eux. « Vous savez, Outkast, c'est comme une histoire de famille. Nous travaillons, c'est tout, et nous conservons une certaine alchimie, il ne s'agit pas de savoir combien de pistes nous signons sur un disque », a dit Sleepy Brown.

Parmi les contributions les plus éloquentes de Sleepy Brown, on compte notamment « So Fresh And So Clean », brillant deuxième single extrait de « Stankonia », et « The Way She Moves », morceau carrément hypnotisant qui s'installe pendant plusieurs semaines en tête des charts grâce, entre autres, au refrain contagieux de Sleepy Brown. Peu après, en 2004, Sleepy Brown signe son premier contrat solo avec Interscope Records et écrit la plus grosse partie d'un album destiné à s'appeler « Grown And Sexy ». Lorsque cet opus sera mis au placard, tout le monde s'empressera de piquer son titre.

« C'est juste que j'avais des divergences artistiques avec les dirigeants », a dit Sleepy Brown. « Il n'y avait pas vraiment de mauvaise ambiance, ils voulaient juste un son r'n'b plus habituel, plus commercial et je voulais au contraire aller à contre-courant ». Un an plus tard, Sleepy Brown s'affranchit du label et signe avec son ami Big Boi (Outkast), au sein de son nouveau label distribué par Virgin Records, Purple Ribbon. « Entre moi et Big, c'est vraiment fraternel. Nous faisons du business ensemble mais à bien des égards il est toujours resté comme mon petit frère, malgré tout le succès qu'il a connu », a dit Sleepy Brown.

« C'est vraiment quelque chose d'unique et de très beau que nous puissions, des années plus tard, continuer à travailler ensemble, et dans le même but, faire de la bonne musique ». Produit essentiellement par Sleepy Brown et Organized Noize, « Mr. Brown » peut se targuer d'une collaboration avec les Neptunes et de guests, tels Big Boi et Erick Sermon. « Je veux juste renouer avec un vrai feeling soul, je crois que nous avons créé quelque chose de différent de tout ce que les gens ont pu entendre jusqu'à présent, même si, je l'espère, cet album leur rappellera les bons albums d'autrefois », a conclu Sleepy Brown.

Voici le tracklisting du premier album « Mr. Brown » de Sleepy Brown :

* 01. « I'm Soul »
* 02. « Margarita » Featuring Pharrell Williams
* 03. « Get 2 It »
* 04. « Dress Up »
* 05. « One Of dem Nights »
* 06. « Me, My Baby And My Cadillac » (Prelude)
* 07. « Me, My Baby And My Cadillac »
* 08. « Come Dance With Me »
* 09. « Underwater Love »
* 10. « Till (Your Legs Start Shaking) »
* 11. « Sunday Morning »
* 12. « Oh Ho Hum »
* 13. « I Can't Wait » Featuring Outkast

Télécharger le titre « Me, My Baby And My Cadillac », extrait du premier album « Mr. Brown » de Sleepy Brown

Commander « Margarita », premier single extrait du premier album « Mr. Brown » de Sleepy Brown

Commander le premier album « Mr. Brown » de Sleepy Brown

Ecoutez le « Groove ConneXion » sur Musique-radio.com

Ecoutez le « Programme M' (100% Hits) » sur Musique-radio.com

Réaction sur cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette information musicale.
Soyez le premier à réagir en donnant votre avis !